Ruban rouge
HAITI – PORT AU PRINCE
(CITE SOLEIL)

Délégation - Médecins du Monde Canada; Prévention contre la contamination mère-enfant par le SIDA

Click to enlarge UNAIDS

Organisation Mondiale de la Santé
Réduire la contamination mère-enfant par le SIDA par le biais d’une aide aux structures sanitaires identifiées.

A Haiti, le taux prédominant de cas de SIDA atteint, pour les personnes sexuellement actives, 10% dans les zones urbaines et 4% dans les zones rurales. Le principal mode de transmission se situe dans les relations hétérosexuelles. Ce fait explique la forte augmentation du nombre de femmes infectées en âge de procréer. Ce taux prédominant parmi les femmes enceintes fluctue en fonction des estimations entre 4 et 13%.

La contamination verticale constitue un problème mondial. 90% des enfants infectés sont contaminés durant la grossesse. A Haiti la situation est aggravée par le fait qu’un grand nombre d’enfants n’est pas correctement traité.

Haiti a promu la prévention dans ses programmes nationaux. Peu de choses ont été faites en ce qui concerne la transmission verticale. Les centres de dépistage sont très peu nombreux et pas toujours fonctionnels.

Le réseau des services materno-infantiles n’est pas bien développé.

Le Ministère Haitien de la santé publique et de la population a décidé d’élaborer un projet concernant la prévention de la contamination mère-enfant en association avec divers partenaires parmi lesquels MDM-Canada. Le suivi de ce projet est effectué par l’Institut Haitien pour l’enfance.

L’objectif général est de réduire le taux des enfants infectés à la naissance par le SIDA de 30% à 15% et de renforcer les services materno-infantiles en vue d’une meilleure surveillance des mères atteintes du SIDA et de leurs enfants.


Sida : un risque élevé pour les femmes

SELON le rapport annuel du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (Onusida), 39,5 millions de personnes vivent aujourd'hui avec le virus du sida. C'est le chiffre le plus élevé depuis le début de l'épidémie en 1981. Cette année, l'ONU insiste sur une tendance qui se dessine depuis quelques années : les femmes sont de plus en plus touchées. En Afrique subsaharienne, où vivent 24,7 millions de séropositifs, le risque pour une jeune femme de 15 à 24 ans d'être infectée est trois plus élevé que pour un jeune homme du même âge.

Les régions du monde où l'augmentation du nombre de personnes infectées est la plus forte par rapport à 2005 sont l'Asie de l'Est, l'Asie du Sud & du Sud-Est. Dans la région caraïbe, le sida est devenu la principale cause de décès chez les adultes de 15 à 44 ans.


Symptômes du Sida chez la femme

En règle générale, ils sont souvent discrets, voire inexistants.

  • être attentif au moindre signe et consulter un médecin au moindre doute.
  • pertes vaginales importantes et/ou malodorantes
  • démangeaisons de la vulve, brûlures en urinant ou lors des rapports sexuels
  • saignements en dehors des règles, petites lésions ou cloques douloureuses sur le sexe, l'anus, la bouche
  • douleurs dans le bas-ventre
  • verrues sur le sexe ou l'anus
  • angine avec de la fièvre.

top

© www.haiticulture.ch, 2004
Geneva - Switzerland