Click to enlarge
Des volontaires de la Croix-Rouge haïtienne sillonnent les rues de Lascahobas.
Achèvement de la campagne de vaccination contre la poliomyélite en Haïti

Le virus VIH
VIH
La campagne était coordonnée par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPAS). En Haïti, elle a permis de vacciner 79 000 enfants de moins de cinq ans contre la polio




28 mai 2004

La première “Semaine de vaccination dans les Amériques” de l’histoire, qui a couvert 35 pays et a été lancée à Fond Parisien, une petite ville située à la frontière entre Haïti et la République dominicaine, s’est conclue avec succès.

Du 24 au 30 avril, elle a touché quelque 40 millions de personnes, en particulier des enfants vivant dans des régions reculées et des groupes vulnérables comme les femmes et les personnes âgées.

Cette initiative était coordonnée par l’Organisation panaméricaine de la santé (OPAS). En Haïti, elle a permis de vacciner 79 000 enfants contre la poliomyélite.

La Croix-Rouge haïtienne a joué un rôle clé dans la semaine de mobilisation sociale qui a précédé la campagne proprement dite. Durant celle-ci, 150 de ses volontaires formés par le ministère de la Santé ont administré le vaccin par voie orale à des enfants de moins de cinq ans vivant dans quatre des cinq districts couverts, Nord’Est, Plateau central, l’Ouest et Artibonite.

“C’est un travail considérable, mais nous savons que ces communautés sont très vulnérables du fait de la proximité de la frontière et nous voulons chasser la poliomyélite de notre pays”, déclare Joseph André, président de section. La Croix-Rouge haitienne a mis a disposition de la campagne trois motos et trois ambulances, afin de faciliter la mobilité des volontaires.

La Fédération internationale a fourni à la Croix-Rouge haïtienne un soutien financier pour les besoins de cet effort. Citant en exemple ce récent partenariat entre le Mouvement et les organismes de la santé publique, Niels Scott, représentant de la Fédération en Haïti, a souligné: “Notre formidable réseau de volontaires permet de toucher des gens qui risqueraient autrement de passer entre les mailles du filet de ce genre de campagnes”.



Près de 155 mille enfants ont été vaccinés contre la poliomyélite alors que les opérations concernaient 111 mille, soit 139% de la population ciblée au cours de la semaine de vaccination des Amériques qui s’est déroulée du 24 au 30 avril 2004 dans les onze (11) communes frontalières.

Des milliers d’enfants de moins de cinq (5) ans immunisés contre la polio dans les communes frontalières, il reste encore des centaines de milliers d’autres à vacciner à travers les dix (10) départements géographiques du pays. Une fois de plus, le ministère de la santé publique et l’Unicef de concert avec leurs partenaires se mobilisent pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la campagne nationale de vaccination cette année. Les opérations se dérouleront du 31 mai au 25 juillet 2004, soit deux mois intensifs d’intervention sur le terrain, affirme le directeur général du MSPP, le docteur Michaël Léandre.

Des stratégies sont définies en vue de garantir le succès des opérations en milieu urbain et rural. Elles concernent, entre autres, le porte à porte, les postes fixes, les équipes mobiles. Mais, pour atteindre les zones difficiles d’accès, des brigades spéciales de vaccinateurs seront formées, annonce le MSPP.

La représentante de l’Unicef en Haïti insiste sur la nécessité de sensibiliser les parents pour qu’ils participent activement à la campagne en faisant vacciner leurs enfants contre les maladies immuno-contrôlables. Madame Françoise Groolos indique que parmi les 154,871 enfants immunisés lors de la semaine de vaccination des Amériques, du 24 au 30 avril dernier, 37 % recevaient leur première dose de vaccin anti-polio. Parallèlement aux vaccins contre la polio et la rougeole, une gélule de vitamine A sera administrée aux enfants de 6 à 59 mois. De plus, des milliers de femmes en âge de procréer seront vaccinées contre le Tétanos Néo Natal.

Le coût de la campagne de 2004 s’ élève à 1 million neuf cents mille dollars américains. Outre l’Unicef, le ministère de la santé a le support technique et financier de l’OPS/OMS, ACDI, Banque Mondiale, USAID/HS-2004, CDS, CRS et CARE.
top

© www.haiticulture.ch, 2001
Webmaster : Geneva - Switzerland