Noix de Coco
Paysage

Le cocotier (Cocos nucifera), est aussi appelé << l'arbre de vie >>. Apparu en Europe au XVI siècle, le nom de << coco >> vient d'un mot portugais signifiant << croquemitaine >>. Trois marques situées à la base de la coque corroborent ce parallèle. Il y a un siècle, l'origine de la noix de coco faisait l'objet de débats houleux. Nous savons aujourd'hui, d'après le témoignage d'explorateurs européens, qu'il n'y avait pas de noix de coco aux Antilles en 1492.

Les noix de coco peuvent germer même après avoir flotté une centaine de jours dans l'océan, ce qui représente un voyage de près 5 000 km dans le cas de courants favorables. On ne sait pas si la noix de coco fut introduite par les hommes ou par un phénomène de migration naturelle. Quoi qu'il en soit, elle joue un rôle important dans la vie des Antillais.

Dans de nombreuses îles, le développement du commerce de la banane paralysa les plantations de cocotiers qui furent abandonnées. Certaines sont toutefois encore exploitées aujourd'hui, mais à une échelle moindre. Le copra est toujours exploité, la plus grande partie étant exportée à Belfast, en Irlande. Aux Caraïbes, les cocotiers poussent sur des types de sols très variés, sablonneux, volcaniques ou argileux. On en trouve partout, même dans le jardin. Il ya deux types de cocotiers : le grand cocotier et le cocotier nain. Les grands cocotiers sont principalement exploités pour la production commerciale. S'ils ne donnent leurs premiers fruits qu'à huit ans, ils peuvent vivre une centaine d'années. Le cocotier nain donne des fruits au bout de trois ans mais ne vit que 35 ans.

Cocotier
La plante, qui pousse à partir d'un noix de coco desséchée, s'enracine profondément dans le sol. Le tronc n'apparaît qu'au bout de quelques années.

Le fruit mûr est utilisé de diverses manières. L'eau de la noix de coco << verte >>, c'est-à-dire un fruit âgé d'environ sept mois, contitue un excellent breuvage. À ce stade de maturation, la chair est claire et tendre et est consommée telle quelle. Râpée, la pulpe blanche et dure entre dans la composition de desserts et de confiseries.

Copra de coco
Un peu plus tard, la coque commence à brunir et la pulpe blanche se met à durcir. Séchée, la noix de coco déshydratée est connue et utilisée dans le monde entier dans l'élaboration et la décoration de desserts et de gâteaux.


Les Européens notamment sont surpris de constater que les noix de coco sur l'arbre ont une écorce verte par-dessus la coque brune et fibreuse que nous connaissons. Certaines noix de coco sont laissées dans les arbres pour qu'elles puissent sécher puis tomber d'elles-mêmes. Elles seront ensuite transformées en copra.

Huile de Coco

L'huile de copra raffinée est utilisée en cuisine et comme produit de soins pour les cheveux et la peau. Non raffinée, elle est surtout destinée à fabriquer du savon et des crèmes de beauté.




Huile de Coco

Aux Antilles, le cocotier connaît d'autres utilisations. Les filaments bruns des coques sont souvent employés pour rembourrer les matelas. Les palmes font d'excellents toits de huttes. Séchées, elles sont tressées en paniers, en sacs à main, en matelas et en chapeaux. Les coques servent à fabriquer des ustensiles tels que des cuillères, des tasses et même des gobelets. Les artisans en font de très jolis bijoux. Mais nombreux sont ceux qui vous diront que la meilleure partie de la noix de coco est son eau rafraîchissante, particulièrement appréciée, surtout avec une bonne rasade de rhum ou de gin, ancien régal de l'époque coloniale.

top

© www.haiticulture.ch, 2001
Webmaster Geneva - Switzerland